Kaokou!!

Retour aux Textes

Texte de l'épisode 3

INGLOURIOUS BITCHIES

 

 

Épisode 4 – Book of the Dead

 

 

= PARTIE 1 =

 

(Musique posée genre We Can Fly)

C : Rhaaa mais c’est pas possible… À chaque fois c’est la même chose, à chaque fois.

Dj : Euh, ça va Cendriller ?

BB : Je sens une subtile note de détresse dans vos intonations, très chère.

C : J’ai ENCORE perdu ma deuxième godasse ! Ça m’arrive tout le temps, c’est super relou à la fin !

Ho : Tu n’as qu’à marcher pieds nus ! Comme ça, pas de risque de perdre tes chaussures !

V : Ah ouaiiis, pas bête !

C : Non mais c’est bon, elle va finir par refaire surface… Y a toujours quelqu’un qui la retrouve en général. Le problème, c’est que ce sont systématiquement des fétichistes chelous qui viennent me demander en mariage après.

Ca : Ah ouais ? Et ça t’arrive souvent, ça?

C : Ooooh oui. C’est un genre de malédiction. Vois-tu, j’ai une marraine qui s’adonne à la magie et qui s’amusait à m'utiliser comme cobaye pour perfectionner ses maléfices quand j’étais petite. Du coup, ça a laissé des traces quoi. Par exemple, depuis un petit accident impliquant une paire de sandales, un concombre et trois divinités mineures, j’arrive à contrôler mentalement des rongeurs pour qu'ils me fabriquent des vêtements, et de temps en temps les véhicules que j’utilise se transforment en légumes.

Dj : Ah ouais, c’est pas pratique…

V : Sauf si tu veux faire une soupe à la Citroën, je suppose.

C : Oui, en effet... Sauf dans ce cas bien précis.

BB : Bon, qu’allons nous accomplir comme mission aujourd’hui ?

Ho : Heum, je ne sais pas… Quelles sont les quêtes annexes que nous n’avons pas encore complétées ?

C : … Bonne question. Il faudrait qu’on se renseigne.

BB : Allons glaner des informations de ci de là, attendant qu'un tour du destin bien venu nous envoie complètement par hasard tous les renseignements nécessaires de sa douce rafale rafraîchissante. La la la la laaa, j'ouvre nonchalamment la fenêtre...

(ouverture de fenêtre)

Freddie : Saucisses ! Hot dog ! Hamburgers ! Demandez mes fabuleux hamburgers !! De délicieux steaks grillés à points avec une feuille de laitue croquante dans un petit pain légèrement toasté, servis enveloppés dans les pages arrachées de ce livre que j'ai trouvé par terre et qui se trouve être par la plus grande coïncidence le guide complet du jeu avec toute la liste des quêtes annexes !!

C: … Hein ?!

Dj : Vous avez entendu ça ?!

Ho : Mais c'est scandaleux !

V: Ouais, pourquoi y a pas de cornichons dans les hamburgers ?!

BB : Ha haaa, quel fabuleux coup de théâtre inattendu !

Gl : Wesh ça tombe grave bien, j'avais trop la leudah laisse tomber ! Azy narvallo, fous-y nous quatre hamburgers et trois saucisses mon frère !

Freddie : Quatre hamburgers et trois saucisses, ça roule ! Et voilà pour vous, attention c'est chaud !

Ca : Merci !

Freddie : Ça vous fera neuf euros et soixan... (Elles lui ferment la fenêtre au nez) Eh mais !... Oh mais non sans déconner quoi... J'ai une femme et trois dobermans à nourrir moi.

(transition à l'intérieur)

Dj : Bon alors, qu'est-ce que ça donne tout ça ?

V: (la bouche pleine) Ben franchement ça passe, la sauce barbecue est super bonne !

Ho : C'est bien meilleur que des cailloux à la neige !

V: (avale) Attends je prends une photo !

(instagramme sa bouffe)

C: Ok, et sinon, les pages du livre, ça donne quoi ?

BB : Hum, voyons cela... Oooh. Oh ! Ben ça alors, c'est... OOOH !!

Dj : De quoi, de quoi ?!

BB : Là, regardez ceci chère amie !

Dj : Hein ? Mais... Oh mon dieu !

BB : Oui ! Cette tache de mayonnaise ressemble à la tête de Barack Obama !

Ho : C'est incroyable !! Tout bonnement incroyable ! Oh, et puis on dirait bien qu'un certain mage du nom de Merlu recherche des aventuriers pour une mission de la plus haute importance aussi.

C: Euh... Quoi ?

Ho : Oui, il a laissé une annonce dans les pages du livre de quêtes.

C: Ah... Bon, ben je suppose que c'est notre meilleure piste.

Gl : Oh sa race, ça pue la mission complètement pétée encore...

Ca : On a rien d'autre à faire de notre journée t'façons. Allons-y !

(porte)

Freddie : Au fait j'ai trouvé cette chaussure dans l'entrée, est-ce que c'est à l'une d'entre vous ?

C: Ah. Oui, c'est à moi, merci.

Freddie : Oh, bien bien. Hum, et sinon, ça vous dirait de m'épouser ?

C: NON.

Freddie : Mais vas-y, j'ai retrouvé ta chaussure là !! Purée, j'me suis fait chaussurezoné quoi...

(Jingle de générique)

Voix dark : INGOURIOUS BITCHIES !!! Épisode 4 : BOOK OF THE DEAD !!

Merlu : Bien, merci d’avoir répondu à mon annonce mesdames.

BB : Aucun souci, nous sommes là pour ça ! À partir du moment où cette mission figure dans le guide officiel, cela compte comme une quête secondaire du jeu.

Mylène : Eh ben, il vous en faut pas beaucoup pour accomplir les caprices idiots d’un vieillard sénile.

Merlu : Ah, Mylène, s’il vous plaît ! Gardez donc vos commentaires stupides pour vos cacas fossilisés, je suis sûr que ça les intéressera d’apprendre que vous êtes une vieille grognasse frustrée !

Mylène : Des cacas fossilisés, ce sont des coprolithes, espèce de brutasse ignare !! Et eux au moins, ils ont bonne haleine.

Merlu : PARDON ?!

C : Toujours aussi aimable, très chère marraine…

Mylène : Toujours aussi observatrice, très chère filleule.

V: Haaa, c'est donc elle ta marraine qui était pas douée en magie et qui t'as balancé des malédictions pourries qui font que ta vie est devenu un enfer peuplé de citrouilles, de rats puants qui tripotent tes sous-vêtements et d'une absence déchirante de chaussures droites !

C : (glacial) Oui.

Merlu : Sauf qu’elle a laissé tomber la magie et qu’elle s’est mise à étudier des cacas fossilisés maintenant.

Mylène : OH B… Ce ne sont pas des CACAS FOSSILISES, ce sont des COPROLITHES !! Et puis j’étudie pas que ça enfin, j’étudie aussi tous les autres types de roches quoi merde…

C : Et nous sommes tous très fiers de toi marraine. Bref, si vous pouviez nous briefer sur notre mission maintenant s’il vous plaît ?

Merlu : Absolument, mademoiselle. Laissez-moi vous conter cette aventure qui m’est arrivée il n’y pas si longtemps, une épopée épique riche en rebondissements et en cliffhangers repoussant les limites de l’étrange et de la raison.

Mylène : Oh bon dieu, je sens que ça va être passionnant.

V: (s'empiffrant de pop corns) Parfait !! J'ai préparé des pop corns !

Gl : Eh vazy fait tourner !

Merlu : Il y a quelques mois de cela, je me promenais au hasard dans les brocantes et les cabinets de curiosités du quartier de la bibliothèque, et figurez-vous que j’ai fait une découverte absolument exceptionnelle ! Là, au milieu des bibelots et des alligators empaillés, une chose incroyable attira mon attention. Un objet rare, une relique si précieuse d’un temps oublié, fruit de longs siècles de recherche acharnée dans les domaines les plus sombres et les plus instables de la magie dimensionnelle, témoin des savoir-faire inimaginables d’une civilisation séculaire aujourd’hui disparue, un peuple tellement étrange et mystérieux que nous ne savons même pas s'il a vraiment existé… Ou s'il doit encore apparaître dans un futur lointain…

Mylène : Hooo, que de suspens et d’ambiance mystique. Et qu’avez-vous trouvé dans la boutique magique de monsieur Wing ?

Merlu : Vous ne le croirez jamais.

Mylène : Je suis prête à vous laisser le bénéfice du doute.

Merlu : J’ai réussi à acquérir un objet impossible… Il s'agit d'un livre.

V : Un livre ?! Qu’est-ce que c’est ??

BB : C’est un ensemble de pages reliées entre elles et contenant des textes destinés à être lus, mais là n’est pas le sujet.

C : Et c’était quoi ce livre, alors ?

Merlu : Le dernier exemplaire du manuscrit scellé de clavius le schizophrène du plan des queues de casseroles !

(…)

Mylène : Eh bien, j’espère que vous ne le nourrissez pas après minuit.

Dj : Eeeet donc, qu’est-ce qu’on est censées faire exactement ?

Merlu : Ben, disons que ce bouquin tombait en lambeaux, alors j’ai demandé a un restaurateur de le… Ben, de le restaurer. Seulement voila, il faut croire que ses connaissances en reliure pandimensionnelle étaient un peu approximatives, parce que voilà ce qu’il reste du précieux manuscrit magique que je lui ai confié !

(papier froissé)

V : Hum, alors voyons voir ça… (déchire des pages) Ben ? Il est pas dans le paquet votre livre ?

Merlu : (glacial) Ce n’est pas un paquet, C’EST le livre.

Gl : … Quoi, sérieux ? C’est pas l’emballage, ça ?

(déchire)

Merlu : NON ! Et vous foutez du pop corn partout là !!

V : Vous avez essayé de le mettre dans du riz pour le réparer ?

Mylène : Bref, pour faire court, apparemment ce truc a quand même coûté trois blindes et demi, et en plus il paraît que c'est une relique extrêmement instable. Au moindre choc, ça risque de nous péter à la figure ! Du coup ça serait sympa si vous pouviez retrouver les pages manquantes et les ramener au vieux schnoque pour qu’il puisse stabiliser tout ça, histoire qu’il nous lâche un peu avec ses histoires de bouquin démoniaque à deux ronds.

Merlu : C’EST !!… Exactement ça, oui ! S’il vous plaît. Je vous en serais très reconnaissant.

Gl : Pfff, et vas-y rent’ chez toi, je vous l’avais dit que ça serait tout moisi comme mission…

Ho : Allons camarade, haut les cœurs, après cela nous aurons terminé les quêtes secondaires du jeu, et à nous la gloire et la célébrité !

Gl : Ouais c’est ça ouais…

C : Bon allez, on se torche cette mission vite fait bien fait et on est de retour chez nous avant 18h. Passez la ville de Traverse au peigne fin, et ramenez tout ce qui peut ressembler à des pages de vieux manuscrit magique !

Ho : C’est parti !! Efficacité !! Productivité !... Heum…

Dj : Patrie !

Ho : Patrie, oui ! Patrie !

Dj : Patrie !

BB : Yeeehaaa !!!

C : … T’es obligée de faire ça à chaque fois qu’on va quelque part ?

(Montée en musique, séquence montage avec un mec qui chante sur un passage du fantastique « symphonic metal tribute to MLP »)

Chanteur : Woooooh, et les voilà parties

Afin de retrouver les bouts du manuscrit

Fouillant toute la ville, en cherchant çà et là,

Retrouvant des pages déchirées et puantes

Dans chaque rue, coin, poubelle, chat (feulement de chat énervé)

YEAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAH LES PRINCESSES DE CŒUR !!!!

Gl : (en courant) Woooo sa mère la!!...

V : C’est bon t’as trouvé la dernière page ??

Gl : Ouais, dans l’derche d’un putain de T-rex ma gueule !! COUREZ !!!

Ho, C et BB : WAAAAAH !!

(Hurlement de T-Rex, elles se mettent à l’abri derrière une porte et la musique se coupe)

C : (halète)

Merlu : Ah, vous êtes déjà de retour ! Avez-vous trouvé toutes les pages ?

C : Voilà ! Les voilà vos pages débiles !!

Dj : Maintenant vous vous les fourrez dans votre sale bouquin de Jean-Claude le paraplégique du plan des grosses queues poilues histoire de le stabiliser pour qu'il arrête d'exploser ou chais pas quoi là, et vous nous foutez la paix !!

(Fourre les papiers dans le livre)

Merlu : Hein ? Mais… NON !!! ATTENDEZ !! NE FAITES PAS CA MALHEUREUSE !!

Dj : Hein ? Mais…

(le livre brille)

Dj : Euh…

Ca : Ouh là… Il est censé faire ça ce livre ?

(lumière violente)

Mylène : À COUVERT !!!

(grosse téléportations)

Toutes : AAAAAAAAH !!!!

(elles disparaissent, gros silence)

Mylène : Aaargh, mais qu’est-ce que… Eh mais !! Où sont passées les princesses ?!

Merlu : Oh bon sang… Elles ont restauré le dernier exemplaire du manuscrit scellé de clavius le schizophrène du plan des queues de casseroles sans appliquer la moindre rune de protection cosmique…

Mylène : Et concrètement, ça veut dire quoi ?

Merlu : … Ça veut dire que cette quête va être un peu plus compliquée que prévu…

(transition, ambiance petits oiseaux)

Dj : Aaaargh...

Ho : Beuh...

Ca : Ouuuf... Ça va, tout le monde va bien ?

C: Ça va à peu près.

BB : Diantre ! Mais que vient-il donc de se passer ?

V: … Je sais paaaaaaas beu heu heu heu...

Gl : C'était trop chelou !!

C: Qu'est-ce qui nous arrive encore ?... Qu'est-ce que c'est que cette clairière bizarre ?

Ho : Aucune idée...

Dj : Eh... Regardez, là-bas sur la colline !!

V: Hein ? Mais... Woaaah !

BB : Ce sont... Des lettres géantes...

Gl : Woaaah trop aifr, on est à Hollywood ma gueule ! Si si !

C: Gladys... Apprends à lire. Ce n'est pas Hollywood qui est marqué, là.

BB : Il est écrit « Le dernier exemplaire du manuscrit scellé de Clavius le schizophrène du plan des queues de casseroles. »

V: … Woaouh. Carrément.

BB : Oui, c'est une très grande colline.

Ho : Vous voulez dire que nous sommes...

Dj : … Ouais. On a été absorbées dans le livre.

C: Évidemment, c'est la SEULE explication.

Gl : Oh sa race, ça pue du derche cette histoire...

BB : Ça nous apprendra à tripoter des manuscrits mystiques sans protections...

Bambi : Bonjour bonjour ! Bienvenue dans la forêt magique des arc-en-ciels en chocolat ! Vous êtes nouvelles ici vous, non ?

V: BOOOOOOOOOOOH, UN BEBE CEEEEERF !! IL EST TROP MEUGNOOON !!!

Bambi : … Euuuh, oui, c'est moi...

BB : Ha haaa ! Ce faon perdu tente de communiquer avec nous ! Reculez mesdames, de par le charisme étincelant que m'accorde le rang de Princesse, je m'en vais établir le contact avec cet animal ! (en articulant) Bonjour mon petit ! Nous sommes des Princesses presque pas dangereuses et nous ne sommes quasiment pas armées. Peux-tu nous dire où nous sommes ?

Bambi : … Comme je viens de vous le dire, dans la forêt magique des arc-en-ciels en chocolat. Ça n'a pas changé depuis 10 secondes.

Gl : Sans déconner, vous avez des arc-en-ciels en chocolat ?

Bambi : Oui, enfin t’excite pas non plus, c'est pas super joli à voir hein... Enfin c'est tout marron, quoi.

Tigrou : (rire débile de tigrou) Oh, regarde Winnie ! Bambi a trouve de nouveaux arrivants dans la forêt magique !

Winnie : Duuuuh.

Bambi : Ah tiens, salut vous deux ! Les filles, je vous présente Tigrou et Winnie. Et moi c’est Bambi au fait.

Dj : Enchantée Bambi, moi c'est Djasmn !

Winnie : T’es belle.

C: Attends, Bambi, Winnie, des arc-en-ciels ?... Purée mais... C'est quoi ce bouquin bizarre ? Il parlait de Bambi et de Winnie dans son manuscrit, Clavius ?

Ca : Heum... Je ne suis pas sûre que ça soit des éléments du manuscrit, en fait...

C: Ah bon ? Mais si c'était pas écrit dans le bouquin à la base, comment ça se fait qu'on retrouve tout ça ici, dans ce livre qu'on vient de... Restaurer...

Ca : (toussotte)

C: Attendez une minute. On est bien d'accords, les pages que vous avez récupérées, c'étaient bien les pages manquantes du manuscrit ?

Ca, V, Dj, BB, Ho et Gl : (toutes en même temps) Hein ? Ouais ouais, ben ouais, les pages du manuscrit, si si oui.

C: Vous êtes bien sûres que vous n'avez pas pris une page ou deux du magazine de Winnie l'Ourson par erreur ?

Ca, V, Dj, BB, Ho et Gl : (toutes en même temps) Quoi ? Non. Non, pas du tout, non.

V: Si... Si.

Ho : Un peu. Un peu.

C: … Oh bon sang.

Dj : Maiiiis c'était pas facile de trouver les pages de ce sale bouquin aussi ! En plus c'est des trucs ensorcelés, on y comprend rien nous à la magie !

BB : Alors oui ! Nous avons dû tricher un peu pour arriver au bon compte de pages, et il se peut qu'on ait pioché des feuilles volantes par ci par là histoire de compléter. Mais la France est plus grande que nos erreurs.

C: … Des feuilles volantes ? Vous voulez dire que vous avez piqué des pages dans d'autres magasines que Winnie L'Ourson ?

BB : … Euuuuuuuuh pffff oui, sans doute... On a pas trop fait gaffe.

C: Oh putain c'est pas vrai... Dans quel merdier est-ce que vous nous avez encore fourrées ?...

Bambi : Écoutez, je sais pas trop de quoi vous parlez mais honnêtement y a pas de quoi vous en faire.

Tigrou : Mais ouais, ha ha ha ! Avec Winnie et les autres on rigole bien ici en jouant avec nos copains les petits zombies, pas vrai Winnie ?

Winnie : Zombie !!!

BB : Wow ha ha ha attendez attendez, haaa. Non parce que, j’ai compris zombie en fait.

Bambi : Ouais ouais, les zombies. De mignons petits cadavres ambulants très affectueux. Vous verrez, je suis sûr qu’ils vont vous adorer.

Tigrou : Oh tiens, les voilà qui arrivent, hou hou hou !

Winnie : COPAING !!

(cris de zombie)

Ho : Oh Petropavlovsk-Kamtchatski…

Gl : La schnek de ta grand-mère…

V : C’est… C’est de vrais zombies ?

C : Est-ce que l’une d’entre vous a ramené une page parlant de morts vivants ?

Ca : Mais non, pas du tout ! Moi j’ai juste emprunté une ou deux pages dans un vieux manuel sur la faune sous-marine !

C : Un manuel sur la faune sous-marine ?

Ca : Mais ouais, ça traînait sur l’étagère de Merlu, le gros bouquin poussiéreux tout noir avec le poulpe géant et les hommes poissons là.

C : Mais y a jamais eu de bouquin avec un poulpe gé… OH BORDEL. T’as pris des pages dans le Necronomicon ???!

Ca : Ouiii, voilà, je me souvenais plus du titre ! Ah ben, entre nous, j'me disais bien aussi que c'était un nom un peu bizarre pour un manuel.

Winnie : Zombiiiie !!! Zombie zombie zombie zombie !!! WOUUUUUH !!

(zombies qui rigolent)

Tigrou : Allez, venez jouer avec nous, ho ho ho !

Bambi : N’ayez pas peur, ils vont pas vous mordre !

Gl : Beeeeeeeen euh justement…

BB : Ces goules n’ont pas l’air très farouches, en effet ! N’ayez crainte mes amis, je m’en vais me lier d’amitié avec ces démons en chantant !

C : Euh… Tu vas faire quoi ?

(Chanson N.E.C.R.O.M.A.N.C.I.E)

Ho : Y a pas à dire, Blanc-Beige sait s’y prendre avec les animaux.

Ca : Ouais, c'est pas faux. En tout cas, heureusement qu'on se soit pas fait bouffer, j'espère que les autres pages qu'on a ramenées seront aussi inoffensives.

C: Les autres pages ? QUELLES autres pages ?

Ca : Ben, y avait ces feuilles dégueulasses que j'ai trouvées dans les égouts par exemple... On aurait dit des genres de rapport d'expériences bizarres.

Dj : Des rapports d'expériences bizarres ?

C: Oh mon dieu, ne me dites pas que...

(bruits de clavier)

Hansel : (voix qui résonne dans l'air) Rapport d'Hansel numéro 57. Jour 18 du projet Gipsy Danger. Les lutins jaunes sont hors de contrôle. Peut-être n'aurais-je pas dû les nourrir après minuit... Thorium m'a assuré que ces lutins n'existaient que dans ma tête et que je devais arrêter d'essayer de fumer des herbes de Provence saupoudrées de Nesquick, mais je suis absolument sûr... que je tiens le mélange parfait pour assurer une concentration et une efficacité optimale, ha ha ha ha HA HA HA HA HAAAAAAA, DES LUTINS JAUNES HA HA HA HA HAAAA MAITRE DU MONDE AAAH HA HA HA HAAAAARGH BJBMKJB?n:jJKGVKg !!!

(coupure, vent qui se lève)

Gl : Oh bordel... C'était quoi ce truc ?

C: Canarie. Tu n'as quand même pas ajouté les rapports d'Hansel dans le manuscrit scellé de Clavius le schizophrène du plan des queues de casseroles ?!

Ca : Euh...

(bruits de merdier et de gens qui se font manger)

Lutins : GNYAHAHAHAHAHAHAHAAAA !!!

Zombies : AAAAAH !!

Zombie 1 : LES LUTINS !! LES LUTINS SONT LA !!! FUYEZ !! FUYEEEEZ AAAARGH !! (se fait dévorer)

BB : UH NAAAN !! Mes fidèles serviteurs de l'au-delà !!

Gl : OH BORDEL C'EST QUOI CE MERDIER !!

Bambi : AAAAH!! C'est une invasion de lutins jaunes !!

Ca : DE QUOI ?!

Winnie : LUTINS !! Argh !! (se fait dévorer)

V: WINNIE !!

Tigrou : Vite, fuyez !! FUYEZ TANT QU'IL EN EST ENCORE TEMPS AAAAAARGH !! (se fait dévorer)

V: OH NON !!!

C: Laisse-le, on ne peut rien faire pour lui !! Cours Vanessa, COURS !!

BB : FUYEZ !!

Ho, Gl, Dj : HAAAA !!

Bambi : Vite, par ici, dans le terrier de coco lapin !!

(fermeture de porte)

Tous : (halètent)

C: ça va, tout le monde va bien ?

Ho : ça va à peu près...

BB : Oh sacrebleu... Les lutins jaunes sont en train de dévorer tous les pauvres zombies dehors, dans le champs de carottes...

Gl : Ouaaah, c'est crade...

Bambi : C'est un désastre... Quel massacre abominable... Regardez-les, mes pauvres amis morts-vivants... Les lutins en font des kebabs !! DES PUTAINS DE KEBABS !!

Lutin 1 : Hey, tu m'passes la sauce samouraï stp ?

Lutin 2 : Ouais, tiens la voilà !

Sauce samouraï : KYAAA !!!

BB : Ainsi donc, toutes les pages que nous avons mises dans ce livre ont une répercussion sur cet univers...

Ca : On dirait bien, oui... Et nous, on est prises en plein dedans.

C: Ben espérons que vous n'ayez pas mis trop de conneries dans cette saloperie de bouquin alors...

Dj : Oh ça va ça aurait pu être pire, on aurait pu prendre des images d'internet au lieu de pages. Là on aurait vraiment été foutues.

Gl : Ouais enfin, en attendant on est coincées ici dans ce trou puant avec une armée de lutins qui schlinguent dehors !!

V: Vous croyez qu'ils nous ont vues ?

Ho : Non, nous avons été bien trop discrètes pour ces chiens jaunes impérialistes. En revanche, nous ne pouvons pas rester éternellement ici.

BB : Oui, avec ces lutins cannibales dehors, nous sommes dans une situation délicate.

Ca : Eh merde... On dirait qu'on va être bloquées ici pour un bout de temps...

(Vent, battements d'ailes)

Ho : Chut chut chut !

Ca : Hein ? Qu...

Ho : CHUUUT !! Vous entendez ça ?

(Battements d'ailes et cri de dragon)

C: Hein ?!

Dj : Mais... Qu'est-ce que c'est que ce...

V: Oh mon dieu... Regardez dehors...

Gl : Mais... Mais c'est...

BB : Aaaah !!

Bambi : Un horrible dragon noir !!

Toutes : Han !!

C: Qu'est-ce que ça vient foutre ici, ça ?!

Gl : Oh putain ça part en sucette de ouf mon frère...

(transformation)

V: Hé... Mais... Mais ce dragon... Il se transforme !

Toutes : Hein ?!

Ca : Héééé... Mais c'est... C'EST... OH NON !!

Pathétique : MOUA HA HA HA HA HA HAAAA !!! Je suis de retour !! Nya ha ha ha haaaa...

C: Oh mon dieu... ELLE ICI ?

BB : Non... C'est impossible...

Dj : Eeeeh mais qu'est-ce qu'elle fabrique dans ce bouquin celle-là ?!

Bambi : Vous... Vous la connaissez ?

Ca : Oui... On a eu affaire à elle dans le passé.

Ho : Cette sorcière... C'est Pathétique.

Bambi : Pathétique ?

V: C'était la méchante dans Kingdom Paf 1.

C : Elle nous a enfermées dans des caissons en verre.

V : On l’aime PAS.

Bambi : Oh.

Gl : Et maintenant elle vient nous emmerder dans NOTRE saga à nous ?!

Dj : Mais c'est pas vrai, c'est vraiment une manie !

C: Qu'est-ce qu'elle vient foutre ici sans déconner ?!

(Musique : Toys come alive de Two Steps From Hell)

Pa : Ha ha HA HA HA HA haaaaa... Allons, mes fidèles légions de lutins cannibales ! Capturez-moi tous ces zombies, enchaînez-les, et ramenez-les à l'arbre à miel !

Lutin : A vos ordres, maîtresse ! Toi là, avance !

(coup de fouet)

Zombie : (avec un cheveu sur la langue) AAARGH CERVEAU.

Pa : Parfait, hé hé hé, paaaarfait. En terme de dimensions parallèles dans lesquelles revenir histoire de préparer ma vengeance, je suis plutôt bien tombée. Ces lutins serviles font vraiment tout ce qu'on leur dit, ces cons. Excellent ! D'ici peu, mon armée ténébreuse d'esclaves morts-vivants sera formée, et je pourrai retourner dans le monde réel afin de foutre un sacré bordel !! BWAAA HA HA HA HA HA HAAAA !! MOUA HA HA HA HAAA !! JE SUIS LA REINE DES TENEBRES, MOUA HA HA HA HAAAA !! MAITRE DU MONDE !!!

V: De quoi ? Mais alors, c'est la vraie Pathétique, et elle est revenue dans cette dimension du coup ?

Dj : Ah non mais qu'est-ce que c'est que cette histoire encore ?! Elle n'a pas été générée par le livre, comme tous les autres trucs qu'on a croisés jusqu'ici ?!

Ho : Ben... On dirait que non.

Ca : Et maintenant elle veut retourner répandre le chaos dans le monde réel avec une armée d'esclaves zombies ?

Ho : Ben... On dirait que oui.

Gl : Mais elle a vraiment pas de race cette meuf !

Pa : PARFAIT !! Il est temps pour moi de retourner contempler la décadence de cette dimension ridicule depuis le haut de mon repère infernal ! Direction l'arbre à miel !! TRANSFORMATION, WOUUH !! Métamorphose entropique des exothermes non aviens multicellulaires du feu consacré de la montagne ignesceeeeente !!

(transformation en dragon, elle s'envole)

Dj : Et la voilà qui se rebarre... Ah ben bravo...

C: Y a pas à dire, c'est quand même la putain de classe comme pouvoir.

Bambi : Oh non... C'est trop horrible... Les pauvres petits zombies, réduits en esclavages, forcés à se battre dans une guerre interdimensionnelle qui les dépasse...

V: Ouais, c'est vraiment dégueulasse !

BB : Il est vrai que nous ne pouvons pas laisser faire ça ! De par notre nature de Princesses gracieuses, incarnations de la pureté et de la badassitude, il est de notre devoir de venir en aide à ces immondes manants pustuleux et faisandés.

V: T'en fais pas Bambi, on va aller sauver tes copains zombies et empêcher Pathétique de tout détruire !

Bambi : Ooooh, merci !! Vous êtes trop sympas les amies !

Ho : De toutes façons ça fait très probablement partie de la quête secondaire qu'on est censées régler durant cet épisode.

Ca : En plus, si Pathétique a l'intention d'envahir le monde réel, ça veut dire que notre dimension à nous aussi est menacée.

C: Hmmm... Intéressant, ça. Alors comme ça, elle a prévu d'envahir le monde réel, hein ?

Gl : Ben ouais toi, c'est qu'est-ce qu'elle a dit tout à l'heure.

C: Dans ce cas, ça veut dire qu'elle sait comment y retourner.

Gl : Hein ? Euh...

Dj : … Oooooh.

C: Oui.

BB : Bien plus qu'un sauvetage, cette mission est notre billet de retour vers notre plan d'origine !

Ho : Parfait ! Dans ce cas, en avant ! Allons retrouver cette traîtresse capitaliste dans son repère maléfique !

V: Euh... C'est où son repère en fait ?

C: Ben, elle a mentionné l'arbre à miel tout à l'heure.

Gl : L'arbre à miel ?

Ca : Je crois que ça doit être cet arbre gigantesque tout là-bas qu'on peut apercevoir d'ici.

Gl : Ah, ouais ! Ah bah putain, c'est hyper grand mon frère !

BB : Parfait ! Rendons-nous à cet arbre à miel immédiatement alors !

Dj : Ouais... Enfin il faut qu'on sorte d'ici d'abord... Et je doute que ces lutins cannibales nous laissent passer tranquillement sans rien dire.

Gl : Oh merde, ils sont encore là ces cons ?!

(musique : the immigrant song)

C: Ok, on va tenter une sortie. Tenez-vous prêtes les filles... (recharge) On va exterminer cette vermine, mais pas avant de leur avoir appris le français, afin qu’ils puissent implorer notre pitié pendant que nous leur faisons subir une mort lente, douloureuse et atrocement gluante.

Gl : On va les fumer ! Brah brah !

(sortie, musique MLP)

Chanteur : Woooooh, et les voilà qui chargent

Dans une mêlée épique, sanglante un truc de barge,

Massacrant les lutins, démembrant ces faquins,

Explosant ces merdes, répandant leurs tripes,

Oh mon dieu, c'est sale, sanglant, glissant,

YEAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAH LES PRINCESSES DE CŒUR !!!!

C: YAHAAA !!! (Onomatopées car elle tournoie et tire sur les lutins)

(Trois coups de feu, elle saute et fait un salto de ninja en tirant sur les lutins, elle atterrit salement sur un lutin, y en a un qui lui saute dessus mais elle le chope, le fout à terre et le crible de balles, y en a d'autres qui essayent de l’attraper mais elle esquive en sautant et en tournoyant tout en tirant puis atterrit dans une pose trop classe avec des bouts qui tombent autour d'elle)

C: Encore un truc qui va finir dans nos lasagnes !

Ho : BEUARGH !! (Attrape des lutins avec ses intestins en mode caméléon, tire dessus d'un coup sec pour les planter avec sa fourche) Heuaaar HAH !!! C'est bon Canarie, je les tiens !!

Ca : (vomi) NYAHAHAHAHA, j'ai une keyblade maintenant, j'ai une keyblaaade ! HYAH !!

(Elle lacère les lutins tenus par Horreur avec quelques coups de clés tourbillonnants)

(Des lutins attaquent Vanessa)

V: AAAH NON !!! Laissez-moi tranquille !

Bambi : Ne t'en fais pas Vanessa, je vais te sauver ! (crache des bulles)

Lutins : Aaaaargh, des bulles de savon !! Ça pique atrocement les yeux !!

Ca : (vomi) Beuaaaaaargh !!

(dissolution de lutins)

Dj : Ok les zouzous, vous m'avez gonflée là !! C'est le moment d'utiliser mon arme secrète !!

(Déploie son marteau géant)

Ca : Euh... Pourquoi t'as attaché un téléphone à un bâton ?

V: C'est marrant, on dirait un genre de marteau !

Ho : TCHERNOGORSK !! Les lutins chargent !!

Dj : Ecartez-vous les filles ! MJÖLLNOKIAAAAAAAAA !!!!

(elle saute au ralenti, gros impact sur les lutins qui volent, avec onde de choc et tout)

Voix dark : DjaDjaDjaDjaDjasmn !!!!

V: Yaaaay, bien joué !!

Lutin : YAAAH NINJAAA !!!

(dévore bambi)

Bambi : AAARGH NON AAAAARGH !!!

Ho : Bwaaah !!

Ca : Oh non !! Bambi !!

BB : Ils sont trop nombreux !! Nous ne pouvons tous les arrêter !

Batman : Ne vous en faites pas ! Je suis Batman !

BB : … Quoi ?

V: Oh, ouaiiis !! Batman !! Tu es venu nous sauver ??

Batman : Courez !! Je vais les retenir !!

Ho : Hein ? Euh...

Ca : Ok, merci !! Vite, fuyeeez !!

(elles courent)

Batman : Venez par ici les zouzous ! I AM JUSTICE, I AM THE NIGHTARGHARGHAAAARGH !!!

(Il se fait bouffer)

C: (en courant) Bon, je sais pas qui a mis une affiche du prochain Batman dans le manuscrit, mais pour une fois c'était une riche idée.

(cris de lutins)

Ca : Ooooh non !! Les lutins nous suivent !!

BB : Nous devons trouver refuge quelque part !

Dj : Là, regardez !! Une rame de métro !!

Ho : Hein ?!

Ca : Aaaah oui !! J'ai mis un plan de métro dans le manuscrit !!

C: Ok, ça aussi c'était une riche idée !! Toutes dans le métro !!

(Musique MLP)

Chanteur : Woooooh, et les voilà qui entrent

Dans la rame de métro, avec la peur au ventre

Mais bien heureusement, et ce comme par magie,

Ce métro démarre et s'élance dans la nuit

A cette station, Des, scente, à,

GAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAUCHE ET C’EST LA FIN DE LA PARTIE 1 !!!

Ho : Attention Vanessa, ne mets pas tes doigts sur la porte, tu risques de te faire pincer très fort !

V: Ah oui c'est vrai !

 

 

= PARTIE 2 =

 

Ca : Ouf, heureusement que ce métro fonctionne...

Ho : Oui, il a été reproduit de façon très réaliste dans cette dimension.

SDF : Bonjour mesdames et... Euh, mesdames. Me trouvant dans la précarité, je me permet d'interrompre votre voyage et de passer parmi vous pour vous demander une petite pièce, un ticket restaurant ou une cigarette afin de manger, de rester propre et d... (se prend une porte) ARGH !!

C: Oui, c'est très réaliste en effet.

BB : Les propriétés de ce livre sont tout de même fascinantes ! Il reproduit à la perfection tous les aspects de la vie réelle !

Ho: Jusque dans les dérives les plus infâmes du capitalisme et du patronat. Fascinant.

C: Du calme, Nathalie Arthaud.

Ho : Hum... Vous pensez que si on meurt ici, on meurt aussi dans la vraie vie ?

V: C'est vrai ça, si on meurt dans le manuscrit, est-ce qu'on meurt dans notre tête ? Non attends, si on meurt dans la vraie vie, est-ce qu'on meurt dans le manuscrit ?

Ho : Non c'est pas ça, si on meurt dans la Matrice, mais qu'on rêve qu'on est assujetti au capitalisme dans le monde réel, est-ce qu'on meurt dans un livre dans un livre dans un livre ?

C: … De quoi ?!

V: Bon, supposons que je rêve d'un livre qui contient la Matrice, et que je suis digitalisé dans un ordinateur comme dans Tron, que mon avatar ressemble à Philippe Poutou, mais qu'en fait je suis déjà morte depuis le début, est-ce que si je ressuscite je me réveille dans le serveur de google ou seulement dans ma tête ?

BB : Non, seulement dans ta tête je crois.

Dj : Ooooh attendez, est-ce que le temps s'écoule plus lentement ici ? Ou genre, pas dans la bonne direction, style en diagonale par rapport au vrai univers ?

C: DE QUOI ?!

Ca : Mais siii, c'est comme quand on fait cuire des pâtes à la vitesse de la lumière perpendiculairement à l'équateur mais à contresens, ça les fait remonter le temps.

BB : Pensez-vous qu'il existe d'autres mondes dans d'autres livres ? Peut-être existe-t-il une bibliothèque entière avec d'autres ouvrages contenant autant d'autres univers, se côtoyant sans jamais se croiser, ni même se douter de leur existence. Peut-être ces univers ont réussi à atteindre une forme éthique de capitalisme. Peut-être pourrions-nous parvenir à visiter ces mondes voisins si nous arrivions à plier une page en forme d'avion en papier.

C: Eh mais j'vous jure que vous allez toutes vous calmer très vite avec vos putains de c...

(transformation)

Toutes : AAAAH !!!

(elles tombent toutes)

BB : Argh...

Ho : Beuh...
Ca : Qu'est-ce qui s'est passé ?

V: Euh... On dirait que la rame de métro s'est soudainement transformée en citrouille.

Dj : … De quoi ?!

C: Pas de commentaires.

BB : Hein ? Mais...

C: J'AI DIT, PAS DE COMMENTAIRES. Ça m'arrive assez souvent, qu'un véhicule que j'utilise se transforme aléatoirement en légume, c'est déjà suffisamment gênant comme ça, pas la peine d'en rajouter.

BB : Oh, ok.

(bruit de vent, de tempête et d'éclairs)

Ho : Euh... Qu'est-ce que c'est que ça ?

Ca : On dirait que le temps commence à se couvrir...

Gl : Eh mais... C'est quoi ce machin qui descend du ciel là ?

C: On dirait un... Non... Ce n'est quand même pas...

Dj : Si... C'est un... Un genre d'énorme stylo... Un énorme stylo géant dont la pointe descend à toute vitesse vers la terre...

BB : Oh oh... Que tout le monde s'accroche à quelque chose.

(impact)

Toutes : AAAAAH !!!

Voix dark : Au même instant, trente secondes plus tôt, dans le monde réel !

Merlu : Ah bon sang mais c'est pas vrai ! Le livre s'est activé, ses pouvoirs sont hors de contrôle !

Mylène : Vous avez encore fait une jolie connerie, Merlu !

Merlu : Ah vous, c'est pas le moment de vous y mettre hein !

Mylène : Et comment comptez-vous les sortir de là, hein ?!

Merlu : Oui, eh ben, j'y travaille hein ! Hohééé !! Allô ? Allô !! Mesdemoiselles, est-ce que vous m'entendez ?! Hé, bandes d'étourdies !!

Mylène : Elles ne peuvent pas vous entendre bougre d'âne, c'est un putain de LIVRE !

Merlu : Oh, ça va hein ! Eh bien, si je ne peux pas leur parler, je n'ai qu'à leur écrire !

(clic de stylo)

Mylène : Euh... Vous êtes sûr que c'est une bonne idée ?

Merlu : Mais oui, bien évidemment que j'en suis sûr !

(écriture, zoom sur le papier où ça écrit, séismes avec la pointe du stylo qui défonce le paysage)

Toutes : AAAAH !!

Ca : COUREEEEZ !!!

BB : HAAA Bon sang !! Serions-nous condamnées à passer tout cet épisode à fuir ?! D'abord des lutins cannibales, ensuite ce stylo géant sorti de nulle part, éventrant des montagnes, rasant des collines, creusant des vallées, ravageant la paix tranquille de ce monde idyllique !

(lutins qui grognent)

Ca : En parlant de lutins... Les voilà qui reviennent !!

Dj : Oh non !!

C: Ok les filles, est-ce que l'une d'entre vous a ajouté un truc dans les pages de ce livre qui nous permettrait de se mettre à l'abri quelque part ??

Ho : Ben, moi j'ai ajouté un catalogue de jardiland... ça compte ?

Ca : Un jardiland ?...

BB : Horreur, vous êtes un génie !!!

Ho : Euh, ah bon ?

C: Oui enfin, un catalogue de bunkers anti-atomiques aurait sans doute été plus approprié, mais bon on fera avec.

Gl : Là !! Jardiland en vue mon frère !!

C: Ok, toutes à l'abri !! On entre dans le jardiland et on se barricade !!

V: Viiiiite !!

(elles entrent et se barricadent)

Toutes : (halètent)

C: Pfiouuuh... Ok. Ils nous ont vus entrer ?

Ho : Euh, attends, je vérifie.

(va ouvrir la fenêtre)

Lutins : NYA HA HA HA HAAA, WOU HOU HOU HOU HOU, DES PRINCESSES BIEN JUTEUSES !!!

(Referme la fenêtre)

Ho : Oui, je pense qu'ils nous ont vues.

C: Merde.

BB : Misère !! Misèèèère !! Que ne cesses-tu donc point de nous accabler de ton bras implacable ! Nous voilà prisonnières de ce jardiland, épuisées, acculées, affamées, seules avec ces accessoires de jardinage, ces nains de jardins et ces fières licornes !

(bruit de cheval)

Ca : … Euh... Quoi ?

C: … Qu'est-ce que ces licornes foutent ici ?...

V: Ben, j'ai ajouté un dessin de licorne fait par ma petite sœur dans le livre, et euh...

(licorne qui hennit)

Gl : Héé, mais reste tranquille toi !

Ca : Hééé les filles ! Regardez ça !! J'ai mis des pages d'un comic des Avengers dans le livre, et regardez ce qu'on a là maintenant !

(bruits technologiques)

Dj : Hééé ! C'est des morceaux d'armures d'Iron Man !

Gl : Putain c'est fraaaais ça !

V: Tiens c'est marrant, ces armures s'attachent parfaitement sur les licornes !

(Elle attache des morceaux d'armures sur la licorne, musique : white rabbit de Suckerpunch ?)

BB : … Hum...

Dj : Vous pensez à ce que je pense ?

Ho : Oooh ho ho ho, noooon ?

Ca : Tu ne penses quand même pas à...

Dj : Oooooh si.

Gl : Moi j'dis, on fait pas nos p'tites connasses et on y va.

V: (Avec une voix de conspiratrice) Ça pourrait carrément marcher, oui...

Dj : Euh, Vanessa ? Est-ce que tu as la moindre idée de quoi on parle ?

V: (Avec une voix de conspiratrice) Non... C'est juste que j'adore parler comme ça.

C: Je crois qu'on va avoir droit à l'une des scènes les plus épiques de la saga.

BB : BRING IT ON !!

(Thème musical de l'agence tout risques, porte qui s'ouvre avec fracas, charge des princesses sur des licornes avec des armures d'iron man, cris de lutins qui s'éparpillent)

Toutes : WOUUUHOUUU !! YAHAHAHAHAAA !! (et autres cris de princesses qui chargent)

(hennissements de licornes)

BB : Bambi sends his regards !!!

(Embroche un lutin)

V: Prends ça !!

(hennissement et tir de charge énergétique)

Lutin : ARGH !!

(Version metal du thème, mais genre le truc au milieu)

Chanteur : Et voilà des princesses disney, yeah

Qui chargent sur le dos de licornes

Avec des armures d'Iron Man yeah

Pour poutrer des lutins cannibales avec des outils de jardinaaage !!

Dj : Eh, ma licorne elle a des canons qui tirent des petites pelles !!

(tirs de pelles qui se plantent dans un lutin qui s'en prend trois en mode rafale avec un bruit bien sale)

Gl : CETTE SAGA, C'EST VRAIMENT N'IMPORTE QUOI WESH !!

Ho : HEIN ?

Gl : NON JE DISAIS, CETTE SAGA, C'EST VRAIMENT N'IMPORTE QUOI WESH !!

BB : Tâtez de mon râteau, viles créatures !!

(fout des coups de râteau)

(Cendriller charge en empalant des lutins)

C: PETIT PETIT PETIT PETIT PETIIIIT !!!!

Lutin : AAAAAH ARGH ARGH ARGH ARGH !!

Ca : Jolie brochette, Cendriller ! (vomi) Laisse-moi m'occuper du reste du barbecue !!

(Hennissement violent, tirs d'éclairs sur des lutins)

Ca : (vomi) WOUUUUH HA HA HA HA HAAAA !!!

(grosse explosion, dézoom, on entend la clameur du combat au loin)

Pa : Rhaaa mais... Mais qu'est-ce que c'est que ce boucan encore ?! Hein ?... Mais... Mais !!! C'est pas... ELLES ?? Qu'est-ce qu'elles foutent dans MON ROYAUME celles-là ?! (avec la voix qui devient de plus en plus draconique) Ça ne se passera pas comme ça !!

(transformation en dragon, elle vole à leur rencontre : battements d'ailes et bruits de combats qui s'amplifient)

Dj : Yaaah !! Yaaaah !! Ha haaa !! Euh... Eh mais... C'est !!...

C: A COUVERT !!!

(déflagration du dragon)

Toutes : AAAH !!!

(agonie des licornes)

BB : NON !! Nos licornes !!

Ho : Tchebitchev !! Pathétique nous a repérées !!!

Gl : En même temps on a foutu un de ces daoua aussi laisse tomber !!

BB : Nos licornes... Non...

(elle recharge)

Ca : ATTENTION, ELLE REVIENT !!!

V: PLANQUEZ-VOUS !!

(musique : thème de Wonder Woman)

BB : Nos licornes... Ça ne se passera pas comme ça !! (saute en mode ninja sur des débris) Hah !! Yah !! Hah !!

C: Hein ?! Mais !! Mais reste à couvert, trou du cul !!

(hurlement de dragon, Blanc-Beige saute en dégainant sa lame)

BB : WITNESS MEEEEEE !!! (Plante sa lame dans le dragon) PEUAH !!!

(Dragon qui hurle et qui s'éloigne)

C: … Oh bon sang.

V: Mais... Blanc-Beige ?

Ho : Elle s'est accrochée à la dragonne, cette bougre d'imbécile !

Dj : Ah ben c'est malin !! Elle aurait pu nous attendre quand même !!

Ca : Vite, il faut aller les retrouver à l'arbre à miel !!

Gl : Ouais, mais comment ? Elles vont bien trop vite, et l'arbre à miel il est super loin wesh !

(coupure brusque de la musique)

Voix dark : Au même instant, trente secondes plus tôt, dans le monde réel !

Merlu : Ok, je pense que j'ai trouvé un truc qui pourrait les aider temporairement.

(papier)

Mylène : Hein ? Qu'est-ce que c'est que ça ? On dirait des plans d'un genre de gros véhicule blindé...

Merlu : Oooooh oui. Allez hop, je les insère dans le bouquin !!

(insertion des plans dans le bouquin, zoom rapide à l'intérieur avec pages qui se feuillettent, et bruits mécaniques du véhicule qui semble se monter, puis on entend progressivement la voix des gens)

Dj : Non mais allez, on se bouge là, la solution miracle ne vas pas tomber du ciel toute seule non plus !!!

(chute du Honey Badger)

Toutes : AAAH !!

V: Eeeeh mais... Mais c'est...

Ho : LE HONEY BADGER !!

C: HELL YEAH !!

Gl : Tu disais, Djasmn ?

Dj : Rhaaa, c'est bon... Allez, toutes à bord !!

(elles montent à bord du véhicule, montée de la musique, transition vers l'arbre à miel, la dragonne arrive et se retransforme, Blanc-Beige tombe à terre, musique d'Avengers)

Blanc-Beige : Waah !! Ah... Pathétique. Ainsi, nous nous retrouvons.

Pa : Ne me dis pas que tu vas en appeler à mon humanité, Blanc-Beige.

BB : Euh, je comptais vous menacer en fait.

Pa : Ha ha ha, il aurait fallu venir accompagnée de tes petites amies pour ça.

BB : Oui... C'est vrai que ça aurait sans doute été plus approprié, étant donnée que vous pouvez vous transformer en... En dragonne, tout ça... (ouvre un paquet de M&M's) M&M's ?

Pa : Ha ha... Me retarder ne changera rien.

BB : Non non, vous menacer. Pas de M&M's, sûre ? Moi je dis pas non.

Pa : Mon armée de zombies est quasiment prête, et vous n'y pouvez rien. Mon retour dans le monde réel est imminent, mon empire m'attends. Dis-moi, Blanc-Beige, que pourrais-je redouter dans ces conditions ?

BB : Les Inglourious Bitchies. (…) C'est le nom qu'on a choisi, une sorte d'équipe. Les plus grandes princesses de l'univers, tout ça.

Pa : Oui. Je les connais.

BB : En effet, on a sans doute dû se croiser une fois ou deux dans Kingdom Paf. Mais je ne pense pas qu'on se soit toutes correctement présentées, alors faisons un appel des troupes. Tout d'abord il y a moi, sublime créature et redoutable philatéliste dont la fulgurante beauté n’a d’égale que la puissance des coups d’estocs de ma fidèle épée, ensuite il y a notre chef, qui trouve chaussure à son pied dans un maniement des armes à feu des plus efficaces, puis nous avons une charmante demoiselle au tempérament aussi ravageur que les ondes de chocs des impacts de son arsenal de nokias, une jeune fille dont la consommation de champignons a un effet fascinant sur le métabolisme, une kikoolol maîtrisant parfaitement les techniques les plus avancées de technomancie sociale, une schizophrène droguée aux éructions qui vous feront littéralement fondre, une jeune communiste ayant ce qu'il faut dans les tripes pour vous étrangler, d'ailleurs vous la connaissez sans doute, vous êtes plus ou moins issues du même dessin animé, et vous, ma grande, vous avez réussi à contrarier chacune d'entre nous.

Pa : C'était mon plan depuis le début.

BB : Très mauvais plan. Quand elles viendront, et elles viendront, ça sera pour vous.

Pa : J'ai une armée.

BB : Nous avons une Gladys.

Pa : Pff, cette wesh incapable, tu appelles ça un...

BB : Non mais, je crois que vous ne comprenez pas. Il n'y a pas d'empire pour vous, il n'y a pas de scénario possible où vous vous en sortiriez indemne. Peut-être que vous avez une armée d'esclaves zombies, peut-être que vous avez des légions de lutins cannibales, des pouvoirs cosmiques phénoménaux et, bien sûr, toute la partie où vous vous transformez en dragonne noire gigantesque pour rôtir les postérieurs odorant des paysans qui osent se mettre en travers de votre route, mais nous, on s'occupera de vous. Parce que même si nous ne pouvons pas sauver cette dimension, même si vous réduisez le monde réel à feu et à sang, vous pouvez être certaine que nous vous feront prisonnière afin de profiter de vos pouvoirs pour retourner dans notre univers et sauver nos royaux postérieurs.

Pa : C'est un peu anticlimaxique comme conclusion.

BB : Ne changez pas de sujet.

Pa : Hm hm, c'est très intéressant comme plan, Blanc-Beige. Il y a juste deux choses que tu sembles oublier. Premièrement, je suis la grande reine des Ténèbres, mon armée de zombies est prête à envahir le monde réel et à asseoir ma puissssssance sur l'univers entier une fois que j'aurais ouvert le portail menant à notre plan d'origine, et il n'y a rien, absolument rien, qui puisse empêcher la destruction de cette dimension parallèle ou mon règne éternel sur le monde réel. Deuxièmement... Nous nous trouvons sur un arbre géant à 300 mètres au dessus du sol.

BB : Huh ?

Pa : Bye bye.

(lui fout un gros chassé, et elle tombe)

BB : AAAAAAAAAAAAAH !!!

(le HB passe et la récupère en vol)

BB : AH !!

Ca : (vomi) Heeeey, rebienvenue parmi nous, ha ha haaa !!

Dj : Ah purée mais j'te jure que c'est la dernière fois que tu nous fait un coup comme ça, Blanc-Beige !! On sera pas toujours là pour te récupérer en vol avec le Honey Badger !!

BB : Vi vi vi vi vi, merci bien, très chère. A présent, foncez sur l'arbre à miel, nous avons des zombies à sauver !

Gl : Wesh c'est ça le repère de Pathétique ? Putain, il est énorme ! Et pourquoi y a des ronces partout ?!

Ho : Pathétique a toujours eu une influence un peu chaotique sur son environnement.

Pa : (de loin, avec de l'écho) Venez à moi, mes fidèles légions de lutins jaunes cannibales !! Détruisez ce véhicule !! Réduisez-les en poussière !!

(clameur de l'armée)

C: Oh oh... Ça sent pas bon...

V: Oh vous en faites pas, je suis sûre que Mylène et Merlu font encore tout leur possible pour trouver un truc pour nous aider !!

(woosh transition)

Mylène : Allez vieux schnoque, creusez-vous un peu les méninges !! Il y a forcément une incantation pour arrêter ce bordel !!

Merlu : Mais enfin Mylène, vous croyez que c'est le moment de faire du thé ?!

Mylène : INCANTATION, pauvre tache, pas DECANTATION !!

Merlu : En plus, vous savez pertinemment que je n'aime pas le thé, je bois uniquement du...

(renverse son café sur le livre qui grésille)

Merlu : AH !! AH MERDE, mon café !!

Mylène : AH BRAVO !! En plein sur le livre !! Vous êtes vraiment pas aidé, vieille carne !!

Merlu : Oh non... Qu'ai-je fait...

(zoom dans le livre, avec pages qui se feuillettent et bruits de tsunamis et de remous qui s'amplifient)

Gl : Hein ? Mais c'est quoi ce bruit encore ?

V: OH MON DIEU !! Regardez ça !!!

(vague géante qui détruit l'armée)

C: Qu'est-ce que c'est que ce zouf ?!

Dj : Oh purée !! Une vague de café géante vient de détruire l'armée de Pathétique !!

Toutes : Hein ?!

V: Ha ha, je vous l'avais bien dit qu'ils trouveraient un truc !!

Pa : Rhaaaaa, mais c'est pas possible !! Mes légions de lutins cannibales !! Vous allez me le payer, Princesses de pacotille !! (en se transformant, et donc en changeant de voix) TRANSFORMATION !!

(transformation en dragon qui charge)

C: Ok, on s'occupe de Pathétique ! Pendant ce temps, Canarie et Vanessa, allez délivrer les zombies !

Ca : (vomi) Ça roule, ha ha haa !

V: Sièges éjectables enclenchEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEH !!!

Ca : (vomi) YAAAAA HA HA HA HA HAAAA !!!

(elles sont éjectées, Cendriller bidouille des trucs dans le HB)

C: Allez Pathétique. Montre-nous ce que tu as dans le ventre.

Ho : Euhm, tu es sûre que le Honey Badger est de taille face à elle ?

C: Oui. C'est un véhicule tout terrain. Et tout terrain, ça inclut les dragons !!

(elle appuie sur un bouton et le HB fait des bruits de transformation avec un bruit d’hélice, musique : This Is Berk, ou autre OST de Dragons)

Dj : WOAAAAHAHAHAHA TROP LA CLAAAASSE !!!

Ho : ALLEZ, C’EST PARTIT !!

BB : HONEY BADGER DOESN'T CARE !!

(Enclenchement d’un réacteur ou d’un truc, charge du HB contre le dragon)

Toutes : YAAAAAAAH !!

(le dragon charge en hurlant, crache du feu, effet saccadé sur le son genre « YAAAAAH A A A A » comme dans certaines bande-annonces histoire de faire monter le suspens, puis gros impact avec explosion, transition soudaine genre explosion inversée dans le laboratoire)

Merlu : Oh mon dieu mais c'est pas vrai !! Le livre est complètement trempé !!

Mylène : Ah bon sang, mais faites quelque chose !! Il doit bien y avoir un truc pour le remettre en état, dans toutes vos étagères remplies de petites bouteilles de machins chimiques là !!

(fouille)

Merlu : De quoi ? Mais...

Mylène : Tenez, si j'utilise ça par exemple, qu'est-ce que ça fait ?!

Merlu : NON, MALHEUREUSE !! C'est de l'acide fluorhydrique !!

(verse de l'acide sur le livre)

Mylène : De quoi ?!... Oh. Euh, ptet qu’en le mettant dans du riz…

(zoom dans le livre, transition rugissement de dragon avec déflagration, battements d'ailes et hélices, tir de missiles, explosion et dragon qui se jette contre le HB)

Ca : (vomi) Allez les zombies, tous dehors !! Vous êtes libres, youpiiis !

Zombies : Ouaiiis !! Merfi mesdemoivelles !!

V: (crie) HEE, PATHETIQUE !! ON A LIBERE LES ZOMBIES, ON A LIBERE LES ZOMBIIIES, NA NA NA NA NEEEREUH !!

(Pathétique est en train de se battre contre le HB qui lui tire des rafales dessus, mais elle s’interrompt)

Pa : (dragon) RHAAAA... COMMENT ???? RHAAAAAAA !!

V: Les zombies sont libres, les zombies sont libres, ha ha haaa !!

Zombies : AAARGH !! CA BRULE, AAARGH !!

V: Hein ? Mais...

Ca : (vomi) Hééé, regarde ! Y a les zombies qui sont en train de se liquéfier dans de l'acide !

V: … Euh... Oups... Il va nous falloir beaucoup plus de riz.

(transition dans le HB, genre bruits d'hélico qui fade in)

BB : Juste ciel !! Regardez ça, la forêt est en train de se dissoudre !!

Ho : Cette dimension entière est en train de fondre !!

C: Qu'est-ce que c'est que ce bordel encore ?!

Gl : Oh sa mère, regardez !! Encore une vague géante, wesh !!

Dj : Hein ?! Mais... Oh purée, elle est énorme !!

C: Et c'est pas du café...

BB : C'est de...

Toutes les 5 : L'ACIDE !!! AAAAAH !!!

(la vague géante s'abat et engloutit tout, bruitage de panne de l’hypernavigateur du Millénium Condor)

Pa : (dragon) AAAARGH !!

(l'arbre à miel se dissout, tout se dissout, calme, puis le honey badger ressort)

Dj et Gl : WOUHOUUU !!

BB : HONEY BADGER DOESN'T CAAARE !!

C: Tout terrain, ça inclut l'acide fluorhydrique !!

(ouvrent l'écoutille)

Dj : Oh purée !! Toute la prairie, tous les arbres ont été dissous dans l'acide !

Ho : Tout est en train d'être englouti !! Y a tout qui fond !!

Ca : (vomi) Hohééé, les filles !! On est là !!

V: Vite, venez nous rejoindre sur cette machine à café Nespresso géante !!

Dj : Ok, on arrive !!

(pendant qu'elles grimpent)

C: Vite, grimpez, grimpez !!

Ho : Euh, pourquoi il y a une machine à café géante ici en fait ?

BB : Probablement une affiche publicitaire quelconque.

Georges Clooney : Nespresso. What el...

Gl : Tire-toi d'mon chemin toi !!

(lui fout un coup et il tombe dans l'acide)

V: Wouuuh, vous revoilà !!

Dj : Ouaiiis !!

C: Cette machine à café ne va pas tenir très longtemps, elle est déjà en train de s'enfoncer !

BB : Oh bon sang, les flots d'acides recouvrent tout !!

V: Là !! Regardez là-bas !! L'arbre à miel !!

Ho : Par Trotski !! Il est tout brûlé !!

C: Mais... Attendez une minute, là, sur cette branche, c'est...

Dj : Pathétique ?!

Gl : Oh sa mère, on dirait qu'elle est tombée dans les pommes.

V: Eh bah c'est bien fait pour elle !! Elle a qu'à crever dans l'acide, tiens !!

C: Non mais on peut pas la laisser tomber !! On a encore besoin d'elle pour retourner dans le monde réel je te signale !

V: Ah oui c'est vrai.

Ho : Mais comment allons-nous faire pour l'atteindre ?

(transition monde réel)

Merlu : NON MAIS C'EST PAS POSSIBLE D'ETRE AUSSI STUPIDE !!

Mylène : Oh ça va, j'ai dit que j'étais désolée !

Merlu : Il va falloir éponger le livre maintenant !! Heureusement, y a toujours pleins de buvards inutiles qui traînent sur votre côté du bureau !!

(éponge)

Mylène : Hein ? Mais... EEEEH !! C'était mon schéma d’ammonite ça, vieux taré !! Ce n'est pas le moment d'utiliser ce truc !!

Merlu : On s'en FOUT de votre ammonite, Mylène !! J'essaye juste d'aspirer le mélange dégueulasse de café et d'acide qui s'est répandu sur ce bouquin !!

Mylène : Mais bougre d'âne, c'est pas pour ça que je m'inquiète !!

(transition dans le livre, éclairs et vent)

V: Woaaaah, on dirait que le vent se lève !!

Dj : Eh mais... Oh purée, regardez là dans le ciel !!

(éclair, gros monstre tentaculaire qui apparaît et qui rugit)

C: Oh mon dieu... Qu'est-ce que c'est que ça ?!

BB : Un vortex !! Un gigantesque trou dans le tissu de la réalité venu aspirer tout le contenu de cette dimension !! Et, passant ses immondes tentacules à travers cette fissure béante dans l'univers, une ammonite titanesque baveuse, dévorant cette réalité, se repaissant de tout ce qui existe, et nous aspirant vers le néaaaaaaaaant !!!

(elles sont aspirées)

Toutes : WAAAAAH !!

V: ON EST ASPIREEEES !!!

C: BON SANG MAIS QU'EST-CE QU'ILS FOUTENT MYLENE ET MERLU LA HAUT ?!

(Transition)

Merlu : Bon, passez-moi ce sèche-cheveux !! Ce bouquin, je vais te me le réparer en moins de deux vous allez voir !!

Mylène : NON, C'EST PAS UN SECHE CHEVEUX, C'EST...

(enflammage du livre)

Merlu : Waaah !!

Mylène : … Un chalumeau, bougre d'imbécile !!

Merlu : Ah mais c'est pas vrai !!

(transition, incendie partout)

BB : L'ENFER !! NOUS SOMMES ATERRIES TOUT DROIT EN ENFER !!

V: WAAAAAH !! NON NON NON NON NON REPOSEZ-MOIIII !!

Ca : (vomi) WEEEEEEEEEEEEE JE VOOOOOLE HA HA HAAA !!

Pa : (en passant) … wwaaaAAAAAh...

(se cogne contre Horreur)

Ho et Pa : Bwaa !!

Ho : Argh ! Mais... Hé les filles ! Je tiens Pathétique !!

Gl : Ah, parfait !!

Ammonite : Vous n'avez aucun pouvoir ici, servantes de Morgoth.

(Musique : theme de One Punch Man ?)

C: Vite, Pathétique !! Téléporte-nous dans le monde réel !! Téléporte nous !! Allez, dépêche-toi !!

Pa : Argh... Argh...

(hurlement d’ammonite)

Ammonite : Vous êtes sans nom... Sans visage... Sans forme.

V: AAAH !! L'AMMONITE GEANTE VA NOUS DEVORER !!

C: DEPECHE TOI PATHETIQUE !!

Pa : Argh... Argh...

(hurlement d'ammonite)

Ammonite : Retournez dans l'ombre d'où vous venez !!

Toutes : AAAAH !!!!

C: PATHETIQUE !!!

(coup, musique avatar)

Pa : Aïe !! Téléportation interplanaire hyperbolique du mana sacré des huit dragons cosmiiiiques !!

(Téléportation, grosse explosion lumineuse avec onde de choc et dissolution, un bon gros bordel sonore abusé quoi, genre de silence puis petite décharge dans la vraie vie)

Merlu : Aïe !

Mylène : Quoi, qu'est-ce qu'il y a ?

Merlu : Je... Je sais pas, j'crois que je me suis pris un coup de jus en touchant le livre.

Mylène : … Un coup de jus.

(grosse téléportation)

Tout le monde : AAAAH !!

(elles cassent tout)

Merlu : Héééé !! Mon laboratoire !! Faites attention !!

V: Beuh... Argh...

Dj : Qu'est-ce que...

Ca : (vomi) On est revenues !! On est revenues, ha ha ha haaaa !!

Mylène : Ah ben enfin ! Vous avez fichues un sacré bazar quand même, j'espère que vous vous en rendez compte !

C: Oh, oui. Le bazar, c'est notre métier.

Mylène : Heureusement qu’on a pu mettre ce bouquin dans du riz à temps.

BB : Nous sommes revenues dans notre univers... Oh joie ! Oh soulagement ! Je commençais à croire que nous resterions pour l'éternité prisonnières de cette dimension infernale, instable, abominable, l'enfer qui se déchaîne autour de nous, des flots d'acide et de déraison se déversant sur des millions d'innocents, consumant nos chairs et nos âmes, HAAA MAIS CALMEZ-VOUS HORREUR !!

(claque Horreur)

Ho : Aïe !! Maiiis heu !

Merlu : Vous en faites pas, j'ai l'impression que le pont entre le monde réel et la dimension du manuscrit scellé de Clavius le Schizophrène du plan des queues de casseroles s'est définitivement brisé. A mon avis, le livre s'est stabilisé et ne devrait plus poser trop de problèmes.

BB : Merveilleux !

Ca : (vomi) Youpiii !!

V: Trop swaaag !

Gl : Wesh zyva c'est bon ça !

C: Bien, excellent ! C'est ce que j'appelle une mission rondement menée ! Bravo à toutes !

Toutes : Wou houuu !!

Ho : Hé, mais attendez un instant ! Où est donc passée Pathétique ?

Dj : Hein ?

BB : Ah ? Euh...

Gl : Eh, c'est vrai qu'elle est pas là !

C: Elle s'est pas téléportée avec nous, cette ahurie ?

BB : Oh là là, elle a dû rater son sortilège.

Gl : En même temps elle était foncedé, kes tu vas faire aussi dans cet état-là aussi...

Ca : (vomi) Maiiis elle est où, du coup ?

C: Va savoir... Quelque part où elle ne pourra plus nous emmerder, espérons-le.

(transition musicale, ambiance forêt avec gazouillis d'oiseaux, soleil et papillons, j'vous aime putain <3 Musique : Blonde Redhead – For the damaged Coda)

Pa : Argh... Aaaaargh... Eh mais... Mais... Argh mais c'est quoi ce bordel encore...

Bambi : Bienvenue dans la forêt magique des arc-en-ciels en chocolat !! Tout est à nouveau normal et stable, grâce aux Princesses de Cœur qui nous ont tous sauvés !!

Pa : De quoi ?! Mais mais... Me dites pas que je suis restée dans le bouquin !!

Bambi : Eh oui, c'est pas merveilleux ça ? Et touuuut est redevenu on ne peut plus normal, ha ha haaa !! Pas vrai Tigrou ?

(grognement de tigre)

Bambi : Tigrou ? Mais... Qu'est-ce qui t'arrive ? Tigrou ?

(rugissement)

Bambi : AAAH, A L'AIDE !! WINNIE, aide-moi, Tigrou il est bizarre !!

(Rugissement d'ours)

Bambi : Winnie ?! OH MON DIEU, WINNIE !!

Pa : Eh ben quoi, te plains pas, tout ceci me semble une réaction parfaitement normale pour un tigre et un grizzli.

Bambi : (terrifié) Que...

(cris d'animaux)

Pa : Oh, tiens, regarde, y a tes autres petits copains qui arrivent on dirait. Un porc, un hibou, un éléphant, un lapin et un kangourou géant.

(grognements)

Bambi : Mais... Mais...

Pa : Bon, j'vous laisse, je suis sûr que vous avez pleins de choses à vous raconter. Ciao !

Bambi : Mais... Non... Porcinet, maître hibou, je...

(hurlements d'animaux sauvages)

Bambi : AAAH !!

(musique MLP)

Chanteur : Eeeeeet cet épisode est fini,

Vous pouvez vous barrer et aller faire pipi,

On se retrouvera une prochaine fois,

Pour le final grandiose de cette belle saga,

Et ben oui, c'est, bien, tôt, FINIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIII OOOOOH YEAAAAAH LA SAGA MP3 !!!

(jingle de fin, musique pr0n, jeu d'acteur très mauvais)

Winnie : Huuugn... HUUUGGGNN !! Oh non, j'ai mangé trop de miel !! Me voilà coincé dans la fenêtre de coco lapin !

Tigrou : Alors Winnie, tu n'arrives plus à ressortir ? Tu voudrais peut-être que je t'aide à... Passer par cette ouverture...

Winnie : Oh chic chic chic, merci Tigrou pour ton aide !

Porcinet : (depuis l'intérieur, avec un gros accent allemand) Hé Tigrou, moi aussi je vais t'aider à le faire sortir !

Tigrou : Parfait, merci Porcinet ! Moi je prends le devant, et toi... Tu t'occupes du derrière.

Porcinet : Gut, sehr gut, c'est ma manœuvre préférée.

Winnie : Dépêchez-vous les amis, je meurs d'impatience de me glisser hors de ce trou...

Tigrou : Oh oui, ça va bien glisser...

Winnie : Moi aussi j’aimerais bien avoir une queue.

(page qui se déchire)

Merlu : Ah, ça y est, je l'ai retrouvée !

Mylène : Alors c'est bon, vous avez retiré la dernière page ?

Merlu : Oui, c'est bien ce qu'il me semblait, il en restait bien une dans le livre en fait. Elle déstabilisait légèrement la dimension du manuscrit.

Mylène : Et c'était une page de quoi, en fait ?

Merlu : C'était une page de... Hum, notes personnelles sur des expériences un peu, euh...

Mylène : Ah bon, c'est vrai ? Je peux y jeter un œil ?

Merlu : AH, NON ! Euh, je veux dire, non. C'est très technique et très ennuyeux vous savez.

Mylène : Ah oui, vraiment...

Merlu : Oui oui, laissez tomber.

(montée de la musique, puis ambiance un peu cheloue et floue)

Bambi : Hé hé hé hé hé... Bonjour les amis, je suis Bambi. Un jour, mes amis de la forêt ont essayé de me tuer. Maintenant, j'ai de nouvelles descentes de lit, mais il me faut aussi de nouveaux amis. Vous voulez être mon copain ? Ha ha ha ha ha ha HA HA HA HA HA HA HA HA HAAAA !!!!